Historique

Le Centre Médical Chant’Ours de Briançon, géré par la Fondation Edith Seltzer est né, en 2008, de la fusion des centres médicaux Chantoiseau et Le Bois de l’Ours.

La Fondation est issue de la détermination de deux infirmières, Eveline et Madeleine Seltzer, en souvenir de leur sœur Edith emportée par la tuberculose. Créée et reconnue d’utilité publique en 1931, la Fondation a eu pour vocation première de soigner les infirmières et les assistantes sociales touchées par cette maladie. Le sanatorium Chantoiseau a ouvert en 1933.

Le Bois de l’Ours a été créé par l’Association des Industries Electriques Contre la Tuberculose (AIECT), reconnue d’utilité publique en 1931, pour accueillir principalement des salariés des industries électriques. La volonté de deux personnalités, Paul Eschwège et André Benac, a permis l’ouverture de ce sanatorium réservé aux hommes en 1934.

Progressivement, la Fondation a accueilli des jeunes femmes tuberculeuses à qui l’on proposait une formation professionnelle rendue possible par une hospitalisation longue. Le bâtiment de la postcure construit en 1958 a regroupé les formations d’infirmières, de secrétaires et de comptables. Ce bâtiment, tranformé en 1971, devint Chantesoleil pour accueillir 45 malades en convalescence spécialisée, capacité étendue à 60 malades par la construction de Chanteclair en 1979.

Avec la régression de la tuberculose en France, les lits de phtisiologie (tuberculose) ont été convertis progressivement, dans les années 1970. Chantoiseau a pris alors une orientation en pneumologie, médecine polyvalente, neurologie, gériatrie et psychiatrie et Le Bois de l’Ours, une orientation en diabétologie, nutrition, gastro-entérologie et alcoologie.

Bulletin d’achat de « La Belle Histoire de la Fondation Edith Seltzer » et « La Belle Histoire du Bois de l’Ours »